Discut tout sujet !

Ici on parle de tout ! Actualité, Cinéma, Musique, Voyages, Amitié, Mode, Sport ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Liberté de presse : Toujours plus de violence

Aller en bas 
AuteurMessage
etat de droit-democratie
Loona Tik


Nombre de messages : 128
Localisation : Clermont-Ferrand (France)
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Liberté de presse : Toujours plus de violence   Jeu 4 Mai à 13:12

Liberté de presse : Toujours plus de violence





D'après le rapport de RSF (Reporters sans frontière) publié en 2005, 65 journalistes on été tués dans l'exercice de leurs fonctions ou pour avoir exprimé leurs opinions. Ce chiffre n'avait pas été aussi élevé depuis 1995 (cette année là, 64 journalistes avaient trouvé la mort dont 22 en Algérie. A titre de comparaison, en 2004, 53 journalistes tués. Au 1er janvier 2006, 126 journalistes étaient détenus dans 23 pays.



En Afrique


Les violences à l'égard des journalistes ont connu une recrudescence en 2005, l'année la plus meurtrière depuis 1995. En République démocratique du Congo 2 journalistes ont été tués, en Sierra Léone (1) et en Somalie (2). Dans tout ce cas, l'impunité demeure et les assassins, parfois connus, n'ont pas été sanctionnés. L'enquête sur l'assassinat en 2004, de Deyda Hydara, journaliste Gambien et correspondant local de Reporters sans frontières et de l'Agence France-presse, piétine. Les autorités font tout pour que les assassins ne soient pas clairement identifiés et échappent à la justice.



En Tunisie, par exemple, le président Ben Ali, dont la famille contrôle l'exploitation du Réseau, a mis en place un système très efficace de censure d'Internet. Cet outil est toujours strictement contrôlé par certains gouvernements liberticides.


En Erythrée, la presse privée n'existe plus



Les anciens directeurs ou principaux responsables des publications fermées à l'automne 2001 croupissent toujours en prison. Leur lieu de détention n'est toujours pas connu. Les familles ne sont toujours autorisées à leur rendre visite.



Reporters sans frontières a établi une liste de 15 ennemis d'Internet (Arabie saoudite, Bélarus, Birmanie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Iran, Libye, Maldives, Nepal, Ousbekistan, Tunisie, Turkménistan, Viêt-Nam).


Ces 15 pays sont les plus répressifs concernant la liberté d'expression en ligne : Ils censurent les sites d'informations et les publications d'opposition, surveillent le Net pour faire taire les voix dissidentes, harcèlent, intimident et parfois emprisonnent les internautes et les bloggers qui s'écartent de la ligne officielle.



Des prisons toujours pleines de journalistes



Chine 32, Cuba 24, Ethiopie 17, Erythrée 13, Birmanie 5



Reporters sans frontières, continue à défendre les journalistes emprisonnés et la liberté de presse dans le monde, c'est-à-dire le droit d'informer et d'être informé, conformément à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme.




Source Reporters sans frontières 2006 cherry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Liberté de presse : Toujours plus de violence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il manque toujours un ingredient!
» Aeschynanthus marmoratus toujours en fleur
» loue presse à BTC
» Brest place de la liberté
» Il y a toujours une femme derrière chaque homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discut tout sujet ! :: Actualité :: Monde :: Des news du monde-
Sauter vers: